Renforcer le lien social et le vivre ensemble

Malgré les efforts de tous, le lien social se délite, la mixité s’affaiblit. La dégradation du vivre ensemble est préoccupante. Le risque de cloisonnement est permanent. Les discriminations se multiplient, comme le rejet de l’autre se banalise

Le rôle de la puissance publique, à chaque niveau de responsabilité, est de contribuer à faire évoluer les représentations et les pratiques, à réduire les réactions intolérantes et à retisser les liens qui sont distendus. Pour cela, elle doit permettre à chacun d’exercer pleinement ses droits et faire preuve d’intransigeance quant au respect des règles de vie collective et des droits d’autrui.


Objectif 1 : La ville riche de ses cultures d’origine

La diversité des cultures est une richesse, pour autant qu’elles se mêlent et se nourrissent de respect, de dialogue et d’échanges. Pour que chacun puisse prendre toute sa place dans le « vivre ensemble » ivryen, nous développerons toutes les actions qui concourent à une meilleure intégration de tous.

  • Renforcer et coordonner le réseau d’apprentissage de la langue française pour les publics non francophones, niveau français professionnel.
  • Développer l’intermédiation et le dialogue des cultures.
  • Elaborer un guide d’accueil des étrangers traduits en quelques langues afin de faciliter l’accès aux informations principales de la ville, l’accès aux droits, l’accompagnement administratif.

 

Objectif 2 : La ville riche de sa vie sociale

L’animation sociale et festive de la ville et de ses quartiers est un atout fort pour renforcer l’identité, l’attractivité, le foisonnement social et culturel de notre territoire mais également pour rassembler et unir les citoyens. Grâce aux équipes municipales, aux associations et aux forces vives citoyennes, tous les acteurs sont réunis pour faire d’Ivry une ville populaire.

  • Faire évoluer “Ivry en fête” vers un festival des cultures et des quartiers « Fest’Ivry », qui mette à l’honneur les associations, les populations, les arts, les cultures, les cuisines de rue et du monde, et les groupes de musique locaux.
  • Créer un comité des fêtes ouvert.
  • Développer des événements pour et avec les enfants, pour réunir les familles et renforcer la place de l’enfant dans la ville : carnaval de la ville, marché de noël…

 

Objectif 3 : La ville riche de ses quartiers

Le développement social local passe par une politique de la ville ambitieuse. Or, elle balbutie actuellement et se résume à la sollicitation de financements de l‘Etat, autour d’actions ciblées, sans réelle appropriation des opportunités qu’elle offre pour réduire les inégalités. Nous souhaitons donner une impulsion nouvelle et une cohérence d’ensemble à ce champ d’action.

Pour réduire les disparités entre les quartiers et pour renforcer la présence du service public au plus près de populations fragiles, des projets polyvalents doivent être construits au plus près des habitants.

– Le lien direct, à travers la présence des services publics, des agents municipaux et la déclinaison des orientations municipales, permet d’agir au plus près des bénéficiaires et de manière ciblée. Ce maillage sur le territoire est essentiel.

– Le futur contrat de ville, dont l’élaboration démarrera en janvier au niveau intercommunal, sera un outil transversal et partenarial complet, alliant tous les volets des politiques sociales (santé, emploi, urbain, logement, économique, éducatif, culturel, démocratique) pour garantir la mobilisation de moyens extraordinaires, afin d’accompagner la renaissance de ces quartiers et des populations les plus en difficulté.

– Pour répondre à l’urgence sociale dans les quartiers, le tissage des centres sociaux est un autre levier pour renforcer la cohésion sociale, au travers d’actions contre l’isolement, d’animations socio-culturelles de proximité, d’aide à la parentalité, de soutien scolaire, de projets menés avec les jeunes …

  • Achever la préfiguration des centres sociaux, dénommés « maisons de quartier », ouverts et appropriés par tous, dans tous les quartiers de la ville, en leur donnant une véritable ampleur sociale et culturelle.
  • Mettre en place auprès de chaque centre social une régie de quartier destinée à développer des activités marchandes et non marchandes relevant de l’économie solidaire (lien social, aide à la personne, menus services) et de la création d’emploi.

Il s’agit de rendre aux habitants de ces quartiers l’estime d’eux-mêmes.

 

Objectif 4 : La médiation sociale pour bien vivre sa ville

Pour bien vivre ensemble, il faut pouvoir vivre sereinement au quotidien. Face aux incivilités, à l’isolement, aux conflits de voisinage, aux tensions sociales, urbaines, la municipalité a mis en place la médiation sociale.

  • Poursuivre le développement de la médiation sociale et mettre en place des correspondants de nuit.

Ce dispositif devra être renforcé en particulier par une meilleure information dans l’ensemble de la ville. Les citoyens doivent pouvoir connaître ce dispositif et joindre facilement les médiateurs, pour une intervention et un traitement rapides.

L’évaluation du dispositif en place depuis deux ans permettra de privilégier les actions bénéfiques pour le vivre ensemble (jeunes et voisinage), dans les quartiers et les abords d’établissements scolaires.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés