Voeu Boycott des produits d’Israël

L’application du droit pour une paix juste et durable au proche orient 

 

Pour faire triompher la paix, il nous semble qu’il faille suivre 3 principes :que soit reconnu le droit d’Israël à exister dans des frontières sûres, qu’Israël reconnaisse ce même droit à ses pays voisins, que soit reconnu le droit du peuple palestinien à l’auto-détermination.

Pour ce faire :

‒      Israël doit retourner à ses frontières de 1967

‒      l’État palestinien recouvrant pour sa part les territoires occupés par l’Égypte et la Jordanie de 1948 à 1967 puis par Israël depuis la guerre des Six Jours.

 

Seule une solution politique peut faire échec au terrorisme et rouvrir les portes de la paix. Seule une solution politique peut faire échec à l’occupation  qui humilie et écrase les populations palestiniennes plus que jamais désireuses de se doter d’un  état indépendant reconnu dans des frontières sûres.

 

Rien ne sert donc de donner ce type de coup de menton. Les propos aussi creux que véhéments, de même que les châtiments collectifs, n’ont aucun intérêt réel. Ils ne sauveront pas la vie d’un seul citoyen du Moyen-Orient, ils ne feront qu’accroître la frustration et la haine de ceux qui sont contraints de vivre sous occupation israélienne.

Il est sidérant de voir à quel point le gouvernement israélien refuse de tirer des enseignements et d’admettre ce qui aurait dû être clair depuis longtemps : le terrorisme continuera tant qu’il n’y aura pas d’espoir à l’horizon pour le peuple palestinien. Nulle opération militaire ne l’éradiquera, nulle déclaration fracassante n’y mettra fin. La seule façon de s’y confronter est de libérer le peuple palestinien de l’occupation. Jusque-là, les Palestiniens continueront de s’opposer à celle-ci par la force, comme la plupart des peuples au cours de l’histoire.

Nous estimons  en raison  que la survie de l’Etat d’Israël et sa sécurité ne sauraient être garantis que par la fin de l’occupation des Territoires palestiniens et par la création à ses côtés d’un Etat palestinien souverain et viable. Nous ne pouvons que  constater l’isolement sans précédent du gouvernement d’Israël dans l’arène internationale, isolement dû principalement à la poursuite de la politique d’implantations dans les Territoires palestiniens.

Mais comment ne pas déplorer également les blocages au sein de la société palestinienne, dont l’une des composantes refuse toujours de reconnaître le droit à l’existence de l’État d’Israël.

Nous appelons donc  les parties à rapidement entamer des négociations sur les bases internationalement reconnues : les accords d’Oslo, les paramètres du Président Clinton de 2000, la Feuille de route de 2003 et les principes rappelés en mai 2011 par le Président Obama.

Nous  appelons   la communauté internationale, notamment les Etats-Unis et l’Union européenne, à mettre en place les conditions à la conclusion rapide d’un accord de paix dont les paramètres sont largement connus depuis longtemps. Nous souhaitons encourager toute initiative en ce sens.

Nous  appelons nos concitoyens  à appuyer ces efforts, en vue d’une solution basée sur le principe de deux peuples, deux États, vivant en paix et en sécurité.

Nous sommes d’accord avec certains considérants, mais ne croyons pas dans les solutions introduites dans ce vœu.

Cependant, conformément à notre position constante, consistant à ne voter que sur les vœux concernant Ivry, nous ne prendrons pas part à ce vote.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés