Une nouvelle vision pour la ville / Un projet de ville

Les prochaines années sont déterminantes pour la construction de la « ville de demain », d’autant que la Métropole du Grand Paris, apporte un dimensionnement nouveau, aux réflexions, projections, et moyens à mettre en œuvre. Les fondations de cette construction doivent donc être clarifiées : bâti et foncier maîtrisés, densification adaptée au niveau d’ambition écologique, exigence d’espace public et partagée, d’espaces verts croissants, conservation de services publics et enfin un développement économique générant de l’emploi.

1. Une histoire singulière, un avenir à construire
Dans une ville en pleine mutation, les Ivryens sont confrontés à un quotidien qui se dégrade ; ils ont un fort sentiment de laisser aller et de non réaction publique vis-à-vis de l’état de la ville.
Une portion congrue est faite aux espaces verts, qui ne semblent pas être la priorité, en particulier dans les nouveaux projets urbains, loin des objectifs affichés et des engagements du Schéma Directeur de la Région d’Ile France. Des zones délaissées, sans projet, accentuent le sentiment d’abandon.

Le centre-ville est en déshérence. La municipalité n’endosse pas sa responsabilité dans un urbanisme audacieux, qu’elle a contribué à créer et, pire, se déresponsabilise en prétextant une impossibilité d’intervenir dans le domaine privé.

Développement Economique Ville Durable Qualité de Vie Écologie Ville maîtrisée
Face au vieillissement du bâti, à un usage souvent abusif de la voie publique, à une baisse constante des commerces de proximité, aucune vision cohérente et action planifiée d’amélioration de l’urbanisme, de la performance énergétique des bâtiments publics et de l’habitat social n’est perceptible.

Si le développement économique est le fruit d’une histoire, il est aussi celui d’une volonté politique. Après la désindustrialisation, il y a eu la disparition d’une multitude de petites entreprises et d’artisans écartés de projets de restructuration urbaine, auxquels aucun projet de maintien et/ou de requalification n’a été proposé.

Actuellement, la recherche de l’équilibre financier des projets urbains n’est pensée que dans le recours à la construction de bureaux, dont la commercialisation et l’occupation sont incertaines.

Des logements et des commerces sont rachetés en dessous des prix du marché à des particuliers ou commerçants et artisans spoliés. L’implantation de sièges sociaux et de services publics (Fnac, Leclerc, Ministère des Finances) ne contribue pas directement à fournir des emplois aux ivryens.

Ivry, qui connaît depuis de nombreuses années de profondes mutations urbaines, économiques, et sociologiques, est marquée par son passé industriel et ouvrier. La désindustrialisation des années 70 a laissé de nombreuses friches industrielles et de nombreux espaces longtemps laissés en jachère. La reconquête urbaine de ces espaces est devenue dans les années 2000 un véritable enjeu, du fait d’une forte pression foncière et de l’impérieuse nécessité de construire des logements. Ces territoires urbains ont permis l’émergence de projets d’ampleur comme Ivry Confluences, Gagarine Truillot, la Zac du Plateau.

Avec ses 56 000 habitants, en augmentation constante (70000 à l’horizon 2025/2030), Ivry reste une ville populaire mais la culture ouvrière s’estompe au profit d’un métissage, d’une grande mixité sociale et d’une diversité culturelle.
Fière de son histoire sociale et de son habitat avant-gardiste pendant sa période industrielle, Ivry doit aujourd’hui accompagner et anticiper les mutations à l’œuvre, impulser une nouvelle dynamique de progrès, porter une ambition forte et partagée d’une ville durable, accueillante et agréable à vivre.

Ivry a beaucoup d’atouts :
• Un patrimoine architectural audacieux et exceptionnel (immeubles Renaudie, logement d’électricité de France, patrimoine HLM…).
• Une position stratégique au sein de la première couronne de la métropole du Grand Paris et de la communauté d’agglomération Seine-Amont.
• Une très bonne desserte routière.
• De nombreux transports en commun (métro, RER, lignes de bus, tramway aux portes d’Ivry, fleuve)… et de nouvelles réalisations à venir ; prolongement de la ligne 10, tramway 5.
• Le port, le fleuve et les rives de Seine.

2. Une ambition : avoir le courage d’une conception urbaine à échelle humaine
La municipalité doit se donner des objectifs lisibles : Quelle ville veut-on ?

Nous voulons un projet de ville qui permette un développement maîtrisé et harmonieux, respectueux de l’environnement et de la qualité de vie des Ivryens. Il est impératif de s’engager dans un programme pilote de réduction des déchets, de la précarité énergétique et des gaz à effet de serre, et également d’aligner la dynamique de construction des logements, à la capacité de la ville à maintenir un haut niveau de service et d’équipements publics.

Le développement de notre territoire ne peut s’envisager que s’il offre à tous les quartiers et à toute la population le même niveau d’exigence et d’égalité (pas de ville à deux vitesses), s’il apporte des réponses concrètes pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens, en termes de stationnement, de propreté, de tranquillité, ou encore de commerces de proximité.

Nous voulons dessiner :
• Une ville à échelle humaine avec mixité des fonctions (travail, logement, commerces, culture), des générations et des catégories sociales.
• Une ville où chacun trouve sa place et dont personne ne se sente exclu (élaboration de chartes de confiance pour sécuriser les Ivryens sur leur devenir à Ivry et garantir leurs droits dans le cadre des opérations urbaines).
• Une ville apaisée dans son espace public, ses relations sociales, ses déplacements, et avec une place faite aux générations, aux populations.
• Une ville qui se projette dans l’avenir et protège les générations futures (prise en compte des incidences des constructions d’aujourd’hui, de l’empreinte énergétique, de l’évolution des besoins et des usages).

Notre approche consiste à nous appuyer sur un modèle de gouvernance modernisé :
• L’action politique doit être conduite avec une vision globale et équilibrée entre développement économique, humain, social et urbain, durable et maitrisé.
• Face à la complexité, les solutions passent par une vision d’avenir audacieuse sur l’urbanisme, l’architecture, les transports et l’intégration réussie au sein de la métropole du Grand Paris.
• Pour permettre une gestion efficace qui s’inscrit dans le temps, les actions doivent être programmées pour le court, moyen et long terme.
• Condition de leur succès, l’adhésion aux projets urbains doit être garantie par une gouvernance, faisant place aux citoyens dans l’élaboration du projet de ville.

Pour atteindre ces objectifs, nous voulons:
• Modifier le plan local d’urbanisme afin de traduire dans les règlements les objectifs, orientations et préconisations du Schéma Directeur de la Région Ile de France(SDRIF), du Plan d’Aménagement et de Développement Durable(PADD) et de la Charte Eco quartier d’Ivry
• Renégocier des concessions d’aménagement des ZAC pour équilibrer leur programmation en réduisant la part des bureaux qui ne trouvent plus preneurs et en impulsant une véritable dynamique de quartiers , diversité de fonctions notamment en implantant des entreprises non polluantes.(pépinières d’entreprises, hôtels d’entreprises)

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés