Le développement économique

1. Une politique active

Par son histoire, Ivry-sur-Seine est viscéralement liée à l’entrepreneuriat, en particulier industriel qui a contribué à forger sa culture ouvrière. Malgré quelques réussites individuelles, la situation actuelle nous oblige à constater que les équipes municipales successives ne sont pas parvenues à accompagner la mutation du tissu économique ivryen dans la crise industrielle. La prochaine mandature doit être l’occasion de rompre avec cette dynamique. Ivry doit se donner les moyens d’avoir une politique active en matière de développement économique et commercial et doit s’affirmer comme un pôle économique majeur du sud est parisien.

Une telle ambition ne peut être atteinte que si la ville participe à la construction d’une spécificité du territoire ivryen qui propose une offre différenciée aux entrepreneurs. Ainsi, Ivry doit devenir plus visible, plus attractive et améliorer les conditions actuelles d’accueil des entrepreneurs afin que ceux-ci puissent créer leur activité, puissent embaucher et puissent se développer sur le territoire.

Dans ce cadre, la ville doit être une force de proposition, être active voire offensive pour affirmer ses orientations au sein de la Communauté d’agglomération, de la Métropole et de la Région.


– Définir et mettre en œuvre une stratégie ambitieuse pour conforter l’attractivité du territoire.

– Accompagner le développement des entreprises et l’implantation de nouvelles entreprises.

– Faire rayonner la ville.

La politique de soutien doit être globale, jouant sur tous les leviers d’action prospective dans une vision à long terme, et extrêmement volontaire :

– Soutenir les projets relevant de l’économie sociale et solidaire notamment dans le domaine des services de proximité à la personne

– Stimuler les relations entre recherche, innovation et entreprises, dans une logique de campus.

– Structurer et animer les filières économiques phares du territoire, autour de son site d’excellence axé sur la silver économy.

– Favoriser l’implantation ou le développement d’entreprise créatrices d’emploi, et d’activités non polluantes.

– Encourager le développement d’un pôle d’écoactivité, attirant ou permettant la création d’entreprises contribuant à la transition écologique et à l’économie circulaire.

– Renouer avec le commerce de proximité et diversifier le tissu commercial.

2. Les pôles de compétitivité, Silver Valley

Le pôle d’innovation de la Silver Valley, dédié à l’économie innovante au service des personnes âgées, veut devenir la référence du secteur. C’est une chance et une opportunité pour Ivry.

La ville doit s’appuyer sur cette plateforme d’innovation pour promouvoir et mettre en place des actions exemplaires dans le domaine de la mobilité et de la production de biens et de services pour les personnes âgées. Il nous faut viser un label « pôle de compétitivité » dans ce domaine.

Dans le même temps, il s’agit dans une démarche conjointe avec la Communauté d’Agglomération Seine-Amont et la Région de favoriser l’intégration des entreprises ivryennes innovantes aux pôles de compétitivités franciliens existants et qui correspondent à leur activité : Advancity (Ville durable), Medicen (Santé et biotechnologies), Astech (Aéronautique), Cap Digital (Industrie numérique), Systematic (Systèmes Complexes), Finance Innovation.

3. Le développement des entreprises

En lien avec l’organisation communautaire et en respectant les compétences déléguées, la Ville veillera à ce que les missions suivantes soient exécutées :

– Soutenir l’obtention du label « Pôle de Compétitivité » pour la Silver Valley.

– Ré impulser le club des entreprises, créé à l’initiative du Parti Socialiste d’Ivry, afin de créer une communauté d’acteurs économiques à Ivry.

– Mettre en œuvre les politiques publiques, en matière économique, notamment les opérations validées par le Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce.

– Concevoir des opérations susceptibles de valoriser l’image de la ville la sécurité et les services proposés sur place étant les deux principaux critères de localisation d’une entreprises. En assurer le suivi et arbitrer les engagements budgétaires lors de comités de pilotage.

– Créer la charte de développement public/privé.

Créer un terrain incitatif pour s’implanter à Ivry :

– Créer des incubateurs et une agence du suivi de la création d’entreprise afin de favoriser le parcours résidentiel des projets nés à Ivry-sur-Seine.

– Effectuer un travail commun avec les écoles et universités, les villes de la Métropole, les Chambres de Commerce et d’Industrie afin de mieux valoriser l’offre de locaux et d’aides à disposition des jeunes entrepreneurs.

– Pour cela, recenser l’ensemble des locaux disponibles selon leur taille et leurs équipements. La Bourse de locaux, un service de mise en relation entre la demande et l’offre, a été créée, son action doit s’intensifier.

– Soutenir Le Campus Urbain, qui regroupe des acteurs, publics et privés, au sein d’une association qui associe les parties prenantes au développement de la ville.

– Renforcer la mise en réseau des entreprises avec les établissements d’enseignement supérieur et créer des passerelles au profit des collèges et lycées afin de susciter l’esprit d’initiative entrepreneuriale.

4. Pour un commerce et un artisanat diversifiés

Il y a une difficulté à développer ou maintenir un tissu artisanal dans les nouveaux quartiers du fait du coût des loyers, trop élevés.
Pour pouvoir agir efficacement dans ce domaine et aussi sur la vitalité et la diversification du petit commerce de notre ville, il faut faire preuve d’une vision politique globale, qui réponde davantage aux besoins des habitants qu’à des critères de rentabilité immobilière. Pour cela, nous proposons :

– Concevoir et suivre de plans d’actions pour la redynamisation des équipements commerciaux tant en cœur de ville que dans les différents quartiers.

– Identifier des périmètres de sauvegarde pour avoir les moyens nécessaires pour revitaliser le commerce sur des secteurs définis (loyers corrects, aménagement, animation et partenariats).

– Concevoir et suivre des projets structurants de rénovation-extension, réaménagement de surfaces.

– Créer un site dédié à l’activité commerciale et artisanale d’Ivry.

– Développer l’artisanat et les TPE/PME en renforçant les partenariats et le soutien au commerce de proximité.

– Diversifier le tissu commercial grâce à un partenariat avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Si un local se libère, la mairie le signale à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et l’incite à trouver un porteur de projet sérieux qui corresponde aux attentes municipales. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat cherche et accompagne le nouveau postulant. Cette solution serait peu coûteuse.

– Préempter des locaux commerciaux pour encourager et accompagner l’implantation de commerces ayant disparu d’Ivry. Plus coûteuse, cette solution est à réserver à des secteurs spécifiques.

– Développer une carte interactive valorisant les commerces ivryens, leurs coordonnées, leur objet et toute information leur permettant de valoriser leur activité.

– Mettre en réseau les commerçants pour qu’ils mutualisent un système de protection.

– Identifier, dans chaque quartier, une rue où accélérer le dynamisme commercial, par une piétonisation de l’espace et une politique de stationnement de courte durée, à proximité.

– Renforcer la taxe sur les baux commerciaux vacants pour réduire les locaux vides, et en contrepartie favoriser sa fréquentation par le chaland en accélérant l’action du Fisac pour l’amélioration des devantures, la mise aux normes et la modernisation des commerces.

– Favoriser l’accessibilité des commerces.

– Développer une animation sur les places de la ville.

– Définir des travaux sur la voirie des artères commerçantes.

– Définir les plans de circulation et la politique de stationnement adaptée.

– Installer un marché à Ivry Port.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés