Accueil

http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/le-conseil-municipal-dit-non-au-nouvel-incinerateur-22-10-2016-6238368.php

Pour une ambition assumée en faveur du respect de notre planète

Nous sommes amenés à nous prononcer sur le nouveau projet de reconstruction du Syctom. Celui-ci s’appuie sur une estimation datée des besoins et ne prend pas en compte les objectifs de la Loi de transition énergétique du 18 aout 2015, votée à l’initiative de ce Gouvernement. Sans rentrer dans le débat des chiffres que nous laisserons aux experts, sans affirmer que nous pourrions nous passer de l’incinération d’ici 2023, il ne nous parait tout simplement pas acceptable de proposer un projet de ce montant-là sur la base d’études d’impacts incomplètes ou mal fondées.

Sans même demander que soit fait un pari sur la capacité de nos villes et de nos concitoyens à viser une performance de tri ambitieuse, nous ne pouvons, pour notre part, valablement acter une telle dépense publique sur le postulat qu’une Loi ne serait pas applicable.

Nous voterons donc ce vœu.

Et nous remercions EELV de l’avoir déposé pour permettre une clarification sur la position de la majorité municipale. Celle-ci a les moyens d’agir.

En effet elle peut donner l’exemple en mettant en œuvre une politique volontariste de réduction des déchets, généralisable ensuite aux autres communes du bassin versant du Syctom. Sortons des expérimentations et agissons enfin.

Elle peut surtout user du moyen d’action dont elle dispose, celui de valider ou non le permis de construire, et dont elle cherche discrètement à se départir en demandant au Préfet de faire de ce projet un Projet d’Intérêt national. La ville n’aurait alors plus à accorder le permis de construire et donc plus à assumer sa responsabilité.

Elle peut enfin exiger qu’une étude d’impact soit menée à l’échelle du territoire bassin versant du Syctom pour mesurer la réduction que générerait la mise en œuvre d’une politique ambitieuse de tri des déchets.

Nous sommes conscients que des enjeux importants sont en cause. Mais nous ne doutons pas qu’un approfondissement est nécessaire, pour répondre à toutes ces interrogations et lever toute ambiguïté. Il s’agit d’un investissement considérable dont nous sommes garants. Il s’agit de l’avenir de nos enfants et de notre planète.

Les commentaires sont clos.