Intervention de David ONAKAYA-MENGE sur l’école Rosa PARKS – Conseil Municipal de Janvier 2014

david
Monsieur le Maire,
Chers Collègues,
Mesdames et Messieurs,

Nous devons nous prononcer, en ce dernier Conseil Municipal de la mandature, sur la délibération portant sur la dénomination du nouvel établissement scolaire du Quartier Parisien. C’est un honneur pour moi de porter la voix des socialistes devant cette Assemblée sur ce sujet hautement symbolique. Permettez- moi, avant d’en venir à ce qui nous intéresse, de vous féliciter tous très chaleureusement pour avoir servi notre ville pendant six ans et pour lui avoir apporté le meilleur de vous-même. Les débats engagés, entre nous, ont été difficiles et les échanges souvent tendus, ce qui n’enlève bien entendu rien aux qualités humaines des uns et des autres. J’espère ainsi très sincèrement que le prochain mandat – quelle que soit sa configuration – fasse plus honneur aux principes de cartésianisme et de démocratie.


Je ne veux pas m’attarder sur les bons souvenirs que je retiens des six années écoulées : j’aurai l’occasion de vous en faire personnellement part. Je reviens donc au débat qui nous intéresse pour saluer le groupe de travail municipal « dénomination des voies et équipements publics », issu de la bien connue commission mémoire. Les trois noms qui ont été proposés à la concertation nous satisfont en effet, quand bien même nous aurions souhaité que feu l’ancien Premier Ministre et Sénateur-Maire de Lille, Pierre MAUROY, décédé l’année dernière, fasse partie des prétendants, comme le proposait notre collègue Denis Mercier en lui rendant hommage dans cette enceinte. Toutefois, nous avons compris très vite que les critères de sélection établis préalablement ne correspondaient ni à son parcours politique, ni à sa personnalité mais, nous avons bon espoir qu’un jour son tour viendra dans cette ville qui accorde beaucoup d’importance à la mémoire collective partagée.

Ainsi, sur proposition du groupe de travail, les trois noms présélectionnés à savoir ceux d’Aimé CESAIRE, Rosa PARKS et Nina SIMONE, ont été départagés par les élèves de l’école élémentaire Henri BARBUSSE afin qu’en septembre prochain, l’école du quartier parisien porte le nom de l’illustre élu(e). Ce choix a été effectué dans le respect de la démocratie participative et dans un fort souci d’éducation à la citoyenneté. Laisser les élèves trancher a constitué une belle manière de les préparer à la vie démocratique, de leur donner le sens de participation au débat, de leur apprendre à formuler une opinion dans la confrontation avec les points de vue des autres. Il a bien entendu fallu le concours pédagogique des enseignants pour donner aux enfants les moyens de mieux connaître les riches biographies de ces trois figures ayant chacune lutté pour la liberté.

Sur cette lancée, les élèves de cinq classes de CM2 et de CM1 consultés, ont plébiscité le nom de Rosa PARKS parce que cette couturière noire américaine s’est battue pour le respect des droits civiques et pour l’égalité entre les citoyens à l’époque où l’apartheid à l’américaine réprimait sévèrement tout mouvement de ce genre et entretenait un quasi racisme d’Etat dans certaines parties du pays. Les enseignants ont noté que l’histoire de cette militante qui a refusé de céder sa place assise à un homme blanc dans un bus a particulièrement marqué, par sa violence symbolique et son incongruité, l’ensemble des élèves. Nous respectons ici le choix largement majoritaire des enfants qui en étant directement associés à cette opération se sont approprié d’autant plus le futur établissement. Le Groupe socialiste approuve donc, à l’unisson, cette délibération tout en espérant que ce complexe scolaire symbolisera ce qu’a été Rosa PARKS : une femme de combat qui a lutté contre les injustices et pour le respect de la dignité humaine.
Je vous remercie.

Fermer le menu