Article Ivry Ma Ville – Janvier 2013

Question posée par le groupe Gauche radicale, écologiste, citoyenne et socialiste :
« La politique de l’emploi, de la formation, de l’innovation et de la recherche est au cœur des débats nationaux pour l’avenir de notre pays. Notre Ville est reconnue par l’exemplarité des politiques menées en ces domaines. Comment comptez-vous concrètement les poursuivre ? »

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault s’est donné comme grandes priorités l’emploi (contrats de génération, emplois d’avenir), l’éducation (refondation de l’école, formation tout au long de la vie et lutte contre le décrochage), l’innovation et la recherche (assises de l’enseignement supérieur, création de la banque publique d’investissement).

Ce volontarisme de l’Etat ne doit pas faire penser que les Villes ne peuvent rien faire sur ces sujets. Au contraire, sans être exemplaire en tous points, Ivry a de grands atouts dans son jeu. L’investissement pour l’école est l’un de ses principaux budgets ; en matière économique, la création d’environ 1000 emplois par an, un réseau dense de TPE/PME, l’installation d’entreprises innovantes et diversifiées du secteur tertiaire, démontrent que la ville présente un véritable dynamisme ; surtout, l’accueil prochain d’un établissement d’enseignement supérieur et de recherche – l’école polytechnique de l’Université Paris-Diderot – est une fierté. Les socialistes sont acteurs depuis deux mandats de ce bilan et le poursuivraient en étant aux responsabilités.


Au vu des réalités économiques et sociales, il serait cependant fautif de s’en contenter. Stimuler l’attractivité économique du territoire par l’aménagement concerté, une fiscalité adaptée, la mise en place de pépinières et de pôles de compétitivité, etc. permettrait de renforcer notre ancrage métropolitain et d’attirer des employeurs. Nos segments d’activité doivent d’une part être pérennisés et protégés par une coordination partenariale et paritaire à l’échelle du bassin d’emploi ; d’autre part, leur diversité est à préserver grâce au maintien du secteur industriel mais également au développement d’une économie sociale et solidaire pourvoyeuse d’emplois nouveaux et durables.

Enfin, ces innovations en faveur de l’activité économique doivent aussi et surtout profiter à tous les Ivryens. Or, alors que la création d’emploi progresse, le chômage ne se réduit pas, notamment pour les jeunes générations. En lien avec la politique éducative de la ville et les partenaires publics et associatifs, les élus socialistes voudraient mettre la priorité en direction de la lutte contre le décrochage scolaire, le recensement de toutes les opportunités existantes ainsi que le déploiement d’offres de formation nouvelles et adaptées. Le gouvernement lance un plan d’action sur ce point, nous devons à ses côtés mobiliser et mettre en synergie tous les acteurs économiques et éducatifs pour offrir une deuxième chance à tous nos jeunes et leur faire profiter de cette attractivité et compétitivité du territoire.

Les élus du groupe socialiste

Fermer le menu