Article Ivry Ma Ville – Juillet-Août 2013

ardoise
Question posée par le groupe Gauche radicale, écologiste, citoyenne et socialiste :
“La municipalité a engagé un vaste débat sur la réforme des rythmes scolaires. Celle-ci doit être effective à la rentrée 2014. Comment faire à Ivry pour continuer à maintenir, développer les activités périscolaires, artistiques et culturelles en direction de nos enfants ?”

Le 28 février dernier, le conseil a voté à l’unanimité le report à la rentrée 2014 de la réforme dite des rythmes scolaires, proposé par Sandrine Bernard, présidente du groupe socialiste et adjointe au maire à l’Education et à la Vie scolaire. Celle-ci a pu expliquer à quel point cette refondation de l’école était précieuse – surtout après dix ans de casse du système scolaire – pour mieux prendre en compte l’intérêt des enfants, mais nécessitait de prendre le temps de la concertation.


Il s’agit en effet de repenser l’ensemble des temps de l’enfant, dans leur articulation et leurs contenus, en s’appuyant sur l’école comme pivot. Les vingt-quatre heures d’enseignement seront conservées mais réparties sur cinq jours de manière à mieux respecter les rythmes chrono-biologiques. Il n’est pas question de bouleverser l’emploi du temps des familles, ce sont donc l’ensemble des accueils, ainsi que la pause méridienne, qui doivent faire l’objet de réflexions pour l’amélioration de la qualité des activités et projets proposés.

Le Projet éducatif local identifie comme une des grandes priorités de notre politique éducative le renforcement de l’accessibilité aux activités socio-éducatives, très nombreuses dans notre ville, mais profitant inégalement à nos jeunes générations. D’ores-et-déjà, un parcours culturel permet à tous les enfants d’une même tranche d’âge de bénéficier sur le temps scolaire d’un accès aux équipements de notre commune (théâtre, cinéma, médiathèque, Crédac). Il est renforcé par de nombreuses actions menées par les centres de loisirs avec un tarif adapté (calculé en fonction du quotient familial). La loi pour la refondation de l’école, votée ce 6 juin par toute la gauche, inscrit d’ailleurs dans le marbre cette notion de parcours culturel sur temps scolaire et périscolaire. Sur ces réflexions, il nous faudra mieux associer les milieux culturels et sportifs.

Pour Sandrine Bernard, la réforme doit aussi être l’opportunité d’améliorer notre service public de loisirs éducatifs. Déjà, un projet éducatif de l’interclasse et un projet éducatif des centres de loisirs ont posé des jalons. Il nous faudra repenser l’accueil du matin comme un moment privilégié entre enfants, parents et enseignants et dans le même esprit, refondre le temps du soir, pour l’heure fortement inégal entre groupes scolaires, comme le prévoyait notre programme municipal. Un accueil mixte articulant aide au travail personnel et parcours éducatifs en ateliers, tel que nous l’expérimentons depuis cinq ans à l’école Guy Môquet, serait ainsi souhaitable pour tous.

Comme l’a dit Claire Leconte, spécialiste que nous avons entendue au lancement de la démarche de concertation, il s’agit à travers la réforme de poursuivre à Ivry la construction d’une culture commune « pour la réussite et l’émancipation de tous ».

Les élus du groupe socialiste.

Fermer le menu