Des loisirs éducatifs de qualité

Jusqu’à 80 % des enfants d’âge scolaire sont accueillis sur les temps péri et extra scolaires, matin, midi, soir, le mercredi et pendant les vacances. L’organisation de ces accueils répond à la fois à un besoin de garde pour les familles et à l’ambition d’offrir aux jeunes ivryens un accès à des loisirs éducatifs de qualité, contribuant à leur développement et à leur épanouissement.

La réorganisation de la semaine de l’enfant, et donc de l’ensemble de ses temps éducatifs, nous invite à décupler notre ambition de permettre son bien-être, la prise en compte de ses besoins et son développement, par la recherche de l’amélioration de l’acte éducatif et par la construction d’un parcours, en complémentarité avec les autres temps et des contenus de qualité.


Au travers des temps de loisirs, par un accès facilité à des activités diverses et complémentaires, plusieurs ambitions éducatives peuvent être atteintes :

  • Celle de réduire les inégalités,
  • Celle de contribuer au développement et à l’émancipation de l’enfant,
  • Celle de renforcer l’intérêt des différents temps, en particulier en réaffirmant l’importance du temps libres.
  • Celle de développer notre territoire, par la place faite aux plus jeunes.

Pour y parvenir, l’action de la ville doit être renforcée dans quatre directions :

Objectif 1 : La formation des animateurs

Les animateurs exercent une influence positive sur les enfants, dans leur posture quotidienne, par leur proximité avec eux et les activités qu’ils proposent. Nous souhaitons revaloriser leur mission et leur rôle d’éducateur à part entière et réduire la précarité des vacataires.

  • Engager un plan de formation et de valorisation de l’animation (directeurs, animateurs titulaires et vacataires)
  • Permettre l’échange de pratiques
  • Clarifier leur rôle et leur place dans l’échiquier éducatif en améliorant leur reconnaissance et la coopération avec les autres acteurs.

Objectif 2 : L’hygiène et l’équilibre alimentaire

  • Mettre en place un programme destiné à renforcer l’hygiène bucco-dentaire sur les temps de restauration, les bilans de ces dernières années étant mauvais.
  • Améliorer la qualité de notre restauration collective, avec l’objectif d’atteindre d’ici la fin du mandat le taux de 50% de produits issus de l’agriculture biologique et davantage de produits frais et de saison, en favorisant les filières courtes
  • Introduire le choix entre deux plats, notamment pour tenir compte des particularismes alimentaires sans stigmatiser les enfants ni prendre le risque qu’ils ne disposent pas d’un repas complet.
  • Proposer, une fois par semaine, un menu équilibré sans viande.
  • Introduire le goûter en élémentaire dans un souci d’égalité et d’équilibre alimentaire.

Objectif 3 : La prise en compte des rythmes de l’enfant et des besoins des familles

  • Prendre en compte les besoins de l’enfant dans le déploiement et l’articulation des activités, organiser des temps calme et de détente le midi, et des activités cognitives et de motricité le soir.
  • Harmoniser les horaires d’accueil matin et soir sur les temps péri et extra scolaires de 7h45 le matin à 18h30 le soir pour tous.
  • Améliorer les articulations entre les différents temps, les transmissions et l’accompagnement des enfants et des familles.

Objectif 4 : L’extension du service public d’accueil de loisir

  • Développer le potentiel du site du Bréau sur des mini-séjours campés, l’accueil de sorties scolaires et le développement de projets de loisirs.
  • Développer des accueils spécifiques pour les 11/14 ans, les 15/17 et les 18/25 ans avec des projets adaptés à leur tranche d’âge, un soutien à des projets individuels et collectifs et la mise en place de passerelles, notamment avec l’offre culturelle et les établissements scolaires.

Objectif 5 : L’accès aux vacances

En sortant de son environnement géographique et social, en découvrant de nouveaux horizons, en participant à des séjours de plein air, de découverte, l’enfant se construit, à titre personnel, mais également au centre d’un collectif. Il éveille son intérêt pour de nouvelles connaissances, de nouveaux univers, sa curiosité et profite dans un cadre favorable et adapté, de ses vacances sous un jour différent.

  • Décliner un projet éducatif spécifique aux séjours vacances privilégiant les objectifs de découverte et la place des parents.
  • Étendre le droit aux vacances pour tous, en développant les séjours pour les jeunes générations, en adaptant nos conditions d’accueils aux enfants et jeunes, qui présentent des besoins spécifiques, et en introduisant des séjours d’un nouveau genre, intergénérationnels, ou en famille.

Il sera nécessaire de renforcer, par une démarche proactive, la participation de ceux qui ne bénéficient pas de leur droit aux vacances.

  • Attribuer dorénavant le chèque vacances en fonction du quotient familial.
Fermer le menu