Martin POURRIOT

5N5A8537
Pour que la ville d’Ivry progresse, son mode de fonctionnement doit changer, devenir plus réactif, plus transparent, plus entreprenant. Les ivryens peuvent soit attendre une révolution interne qui ne viendra pas, soit se donner des outils efficaces pour agir sur leurs institutions municipales.

Le premier de ces outils, c’est la politique. C’est-à-dire du pluralisme, de la vigueur démocratique et surtout des citoyens émancipés. La relation des citoyens à la politique peut être motivée par l’intérêt général, mais parfois dérive vers le clientélisme. Cela détermine souvent l’issue des politiques conduites, succès ou échec.

Sandrine Bernard a donc fait de cette rigueur démocratique un principe de la construction de son dispositif et de sa démarche, achevant ainsi de me convaincre de la rejoindre.

Fermer le menu