Nous comptons sur vous, et vous pourrez compter sur nous.

Madame, Monsieur,

Dans quelques jours maintenant ont lieu les élections départementales et régionales. Ces deux scrutins concernent votre quotidien.

Vous êtes nombreux à nous avoir fait comprendre votre lassitude, votre manque d’intérêt, votre difficulté à savoir qui croire, à qui se fier.

L’absence d’efficacité, la lourdeur de la gestion administrative, tout comme le manque de courage et de volontarisme de certains élus vous coûtent et vous démobilisent. La faiblesse du débat public et l’inefficacité des politiques publiques vous font, pour certains, rejeter la vie politique et sa matérialisation la plus fondamentale, le vote. Nous le comprenons.

Pourtant, nous n’avons jamais eu autant besoin de l’action publique. Nous revendiquons tous davantage de sécurité, de services publics (santé, éducation), de redistribution et d’égalité.  C’est cela, la politique. C’est agir pour la cité, pour le collectif, pour le progrès, pour réguler l’économie, répartir les fruits de la croissance, administrer les aides et les services publics. C’est aussi construire ce que nous voulons comme société, aujourd’hui, et poser les jalons de ce que à quoi nous aspirons comme mode de vie demain.

Pour élaborer cette vision, agir efficacement au quotidien, être capable de vous y associer sans imposer une idéologie, d’évaluer son action et de se remettre en question si besoin, de rendre compte sans confiscation du pouvoir, il y a des hommes et des femmes intègres, engagés et sincères qui sont prêts à donner leur énergie, leur compétence, leur passion pour améliorer notre société. Et il y en a d’autres, insuffisamment formés, qui ne font que défendre une chapelle sans chercher à comprendre les aspirations de ceux qu’ils entendent représenter ou qui cherchent simplement un bénéfice personnel. Comme dans la société, il y a les bons et les mauvais. Le vote permet de les départager.

Ne pas voter c’est prendre le risque de laisser confisquer la majorité par des minorités actives (extrêmes, groupes d’influence) qui eux, vont défendre leurs intérêts. Ne pas voter c’est ne pas permettre de différencier les bons des mauvais.

Pour notre part, nous agissons, avec constance, rigueur, détermination, sans la moindre rétribution et sans en attendre, depuis des années, pour vous informer, pour cerner le vrai du faux, les bons projets et les mauvaises actions. Nous vous avons montré dans cette campagne que nous étions prêts, que nous avions étudié les dossiers, que nous avions décliné les compétences départementales à l’échelle d’Ivry pour mieux répondre à vos attentes.

Nous vous avons exposé précisément par quels moyens et avec quelle méthode nous comptions agir avec plus d’efficacité, de transparence et dans la collégialité.

Nous voulons réconcilier les Ivryens avec leur ville, les Val-de-Marnais avec leur département. Nous voulons démontrer le potentiel de ces territoires, redonner de l’espoir à leurs populations, aux jeunes, aux plus vulnérables, aux forces vivres économiques, associatives, culturelles, sportives.

Nous espérons vous avoir convaincus. Nous comptons sur vous, et vous pourrez compter sur nous.

Dimanche 20 juin, déplacez-vous, votez, prenez en main votre avenir et celui de nos territoires.

Sandrine Bernard & Laurent Monfret

Fermer le menu