Un été à Ivry – Billet d’humeur de Valentin Wolff

wolff
Les grandes vacances d’été sont souvent attendues avec impatience tout au long de l’année. Pour profiter du soleil ; pour revoir la famille ; pour se reposer… Mais le beau temps ne fait pas oublier que notre pays traverse actuellement une crise économique très dure.

Alors, l’été peut aussi être synonymie de petit boulot, de difficultés pour faire garder les enfants ou au contraire de désœuvrement et d’isolement. C’est souvent une période difficile pour les citoyens les plus fragiles, alors même que de nombreuses associations doivent suspendre leurs activités. C’est pourquoi il faut particulièrement remercier les bénévoles des resto du coeur d’Ivry pour avoir continué leurs distributions alimentaires.


Comme partout en France, la grande majorité des clubs et des associations doivent suspendre leurs activités pendant l’été. C’est aussi le cas des théâtres, de la manufacture des oeillets… Les principaux services municipaux restent assurés malgré les vacances d’une partie du personnel, occupé également par l’entretien ou la rénovation de certains équipements, comme les écoles.

Fidèle à l’engagement fort de la ville en faveur de l’éducation, les centres de loisir municipaux ne se limitent pas à garder les jeunes dont les parents travaillent une partie de l’été, mais portent également un projet éducatif. En juillet, la mairie a organisé de activités comme la fête nationale, l’été ciné plein air à Gagarine, les villages du monde, une croisière sur le lac de la forêt d’Orient (près de Troyes), un repas intergénérationnel avec les enfants des centres de loisirs, un pic-nique solidaire au Bréau ou les soirées astronomie au centre Pierre et Marie Curie. Cet effort n’est pas reconduit en Août, avec la fermeture du cinéma le Luxy….

En revanche, les sportifs sont gâtés, avec la piscine à 1 €, ‘Si t’es sport’ pour les moins de 18 ans et l’été sportif pour les adultes de tout âge. Les différentes activités sportives sont variées, accessibles à tous et encadrées par des professionnels compétents. Tout au plus pourrait-on regretter que ce ne soit pas une occasion pour les enseignants bénévoles de l’USI de faire découvrir leur discipline, voire de récompenser leur engagement.

Les activités estivales devraient être une occasion pour rompre l’isolement, se découvrir entre voisins, et retrouver la forme pour affronter la rentrée.

Valentin Wolff

Fermer le menu